Marc Coatanea : entre conseiller des prud’hommes et divorce par consentement mutuel

Qui est Marc Coatanea ?

Né à Bohars, petite commune au nord de Brest, Marc Coatanéa est depuis 2008 le premier secrétaire fédéral dans le Finistère et il est aussi depuis pratiquement 10 ans, adjoint au maire délégué aux anciens combattants. Il maintient tout de même son poste en tant qu’agent d’accueil au sein de Kéolis en dépit de son statut de vice-président délégué aux ressources humaines. Passionné par la politique, il dévie de sa trajectoire initiale à savoir professeur de mathématiques pour embrasser la politique ; et il affirme : ” Personne n’avait alors d’engagement politique dans ma famille. Mais je me sentais proche des idées défendues par Michel Rocard, à l’époque “. Ce n’est que 20 ans plus tard, par le biais d’un simple prospectus qu’il se rapproche du monde politique. Dans les années 1993, il rejoint le parti socialiste et depuis lors, il milite d’abord à Brest, puis dans le Finistère sans relâche pour l’égalité des droits et pour la justice sociale. Il candidate aux élections régionales dans l’optique d’agir concrètement pour la Bretagne et d’améliorer du mieux qu’il peut le quotidien des Bretons et Bretonnes. En 2001, il fut élu pour la première fois à Brest, où il fit ses premiers pas en tant que conseiller délégué au sport. En 2008, il coiffe l’action sociale et il devient par la suite en début d’année 2014 vice-président de BMO (Besoin en main-d’oeuvre) délégué aux ressources humaines. Ce dernier, estime que : “les élus ne doivent pas être des supers techniciens, mais surtout des hommes de proximité, dont la mission est de faire comprendre ce que l’on décide “. Ses deux passions sont : pêcher en étang et jardiner.

Qu’est-ce qu’un divorce par consentement mutuel ?

Le divorce par consentement mutuel ou divorce à l’amiable est un divorce dont le principe repose sur l’entente des deux époux. Ces derniers doivent au préalable se mettre d’accord sur les conséquences de leur séparation sur tous les plans, y compris le plan familial si ces derniers ont un ou plusieurs enfants à leur charge. Cette procédure est relativement simple, rapide et moins coûteuse ; elle a l’avantage que les deux époux ont la possibilité d’opter pour un même avocat. Ce dernier se chargera d’élaborer une convention de divorce par consentement mutuel réglant les conséquences de la rupture comme prescrit par les deux époux. Une fois cette convention paraphée et signée par les deux partis, l’avocat se charge de la déposer auprès du juge des affaires sociales. Le juge après avoir reçu le dossier, convoque les deux époux pour des entretiens avant de prononcer son verdict qui peut être soit positif, soit négatif. Son jugement sera encore plus complexe en cas de tutelle http://www.misesoustutelle.com et de curatelle http://www.misesouscuratelle.com qui avec l’aide d’avocat Strasbourg http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-strasbourg ou d’avocat Montpellier http://www.jurifiable.com/avocats/avocat-montpellier.

Qu’est-ce que le conseil des prud’hommes ?

Institué en 1806 et généralisé en 1979, le conseil des prud’hommes est une juridiction chargée de régler les litiges individuels (paiement des salaires, primes, etc. ; licenciement ; harcèlement ; indemnité de départ ; durée de travail ; non-respect d’une clause de non-concurrence ; etc.) qui surviennent entre employeurs et salariés ou apprentis dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un contrat d’apprentissage. Le conseil des prud’hommes www.jurifiable.com/conseil-juridique/droit-du-travail/prudhommes est constitué de deux bureaux à savoir le bureau de conciliation et d’orientation dont la mission est de concilier les parties, et du bureau de jugement qui prend la relève en cas d’échec de conciliation. Cette juridiction est composée par des juges non professionnels qui représentent les employeurs et des salariés ; tous sont des professionnels du monde du travail.

Qu’est-ce que le TAGE MAGE ?

TAGE MAGE est l’abréviation pour dire test d’aptitude aux études de gestion et de management des entreprises. Il est organisé soit directement par les écoles, soit par la Fnege (Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises). Il ne peut être passé qu’une seule fois par an et permet à des étudiants de niveau bac+3/bac+4 d’intégrer des écoles de commerce et de gestion. Il a pour but d’évaluer les compétences des étudiants et est utilisé par environ 50 grandes écoles et universités acceptent le TAGE MAGE tagemajor.com . Ce test est divisé en six sous-parties qui ont pour but d’évaluer les compétences des étudiants dans la logique mathématique et calcul, l’aptitude verbale et compréhension de texte, le raisonnement logique. Il dure 2h, comprend 90 questions pour un total de 600 points. Il est passé par environ 16000 candidats chaque année à travers le monde.

Article rédigé par Jurifiable